top of page

DESCRIPTION SPÉLÉOLOGIE EN LOZERE : GROTTE DE CASTELBOUC

GROTTE DE CASTELBOUC : LE MONDE DU JURASSIQUE

Cette sortie découverte dans la Grotte de Castelbouc vous plonge dans un univers ancien de plus 160 000 million d’années. Une période où la nature était omniprésente où l’homme n’avait pas encore foulé le sol de la terre. Le Jurassique moyen !

Le temps des dinosaures est là !

speleologie lozere
speleologie tanara aventure.gif

SPÉLÉOLOGIE DANS LA GROTTE DE CASTELBOUC DÉCOUVERTE DES EMPREINTES DE DINOSAURES

DÉROULEMENT DE L'ACTIVITÉ SPÉLÉOLOGIE : GROTTE DE CASTELBOUC

Plus qu’une simple sortie spéléologie, vous allez découvrir l’ambiance du monde souterrain avec tout son environnement spécifique : galeries, grandes salles, stalagmites, stalactites, cristaux de calcite, fossiles d’oursin et de coquillage, chauves-souris, rivière, le silence et le noir absolu… La grotte de Castelbouc nous offre les indices de la présence de grands dinosaures dans notre région Lozérienne.

Maintenant nous remontons le temps ! Pas très loin, 2015 une équipe de spéléologuesexplore la grotte de Castelbouc, une sortie organisée par l’Association Paléontologique des Hauts Plateaux du Languedoc (A.P.H.P.L.). Après une progression de 100 m dans le labyrinthe,  l’équipe débouche  dans la galerie du Tunnel : une grande salle de 76 m de long, 22m de large et plus de 11m de haut.

Lors du passage dans cette salle, un des spéléo éclaire le plafond qui laisse apparaitre plusieurs formes arrondies et c’est grâce à l’œil expert de Jean-David Moreau que la question de la présence d’empreintes va se poser.  A la suite de cette découverte, plusieurs missions scientifiques sont effectuées sur le site, pilotées par l’ APHPL et avec les chercheurs du Laboratoire Bio géosciences (Université de Bourgogne, Dijon).

C’est le 25 mars 2020 qu’est enfin publié le résultat de l’étude scientifique des empreintes de Castelbouc.

 

UNE NOUVELLE HISTOIRE COMMENCE POUR LE BONHEUR DES EXPLORATEURS D’UN MONDE PERDU.

-168 000 millions d’années, nous sommes au  bord d’une baie ouverte sur la mer où une forêt à dominance de conifères colonise la côte. Trois Sauropodes marchent le long du rivage, ce sont les plus grands dinosaures de cette période, le Titanosauriforme car c’est de lui dont il s’agit ! Il peut mesurer une longueur de 30m pour un poids pouvant atteindre 50 tonnes. Lors de leur passage dans une zone boueuse ces trois individus vont marquer le sol de leurs empreintes pour des millions d’années.

La question que tout le monde se pose ! Comment les dinosaures marchaient-il au plafond ?

Pour comprendre, revenons au passage de nos trois sauropodes sur cette plage du jurassique ! Leur poids et la souplesse du terrain laisse derrière eux  trois pistes qui s’entrelacent. Ensuite un phénomène climatique (pluie, inondation, tempête…)  provoque une montée d’eau chargée en sédiment qui vont se déposer sur la surface du sol, couvrir et remplir les empreintes, les protégeant ainsi de toutes dégradations.

Les sédiments vont continuer à s’accumuler durant toute la période du Jurassique et former ainsi d’épaisses couches qui se transformeront en calcaire.

 

 

 ©Sébastien Blanchard

-60 000 000 ans : La tectonique des plaques permettent à notre continent de se soulever et d’émerger du fond des océans. Dès cet instant l’érosion des massifs commence. Sous l’influence de la pluie, les ruissellements vont user les sols et faire naitre les paysages que nous connaissons actuellement. En ce qui concerne les massifs calcaires (les Causses) c’est à l’intérieur des failles que l’eau va passer et créer ainsi d’immenses réseaux souterrains pour le bonheur des spéléos. 

Lors du creusement  de la grotte de Castelbouc,  la couche de calcaire où les dinosauresont laissé leurs traces, tombe du plafond et disparait dans un chaos de roches qui fait le sol actuel de la cavité. Au plafond, on distingue désormais les contre-empreintes : c’est-à-dire les sédiments qui se sont déposés dans les trous laissés par les dinosaures  après leur passage.

 

 

 

Cette découverte a permis de mettre en évidence les premières traces de sauropodesdans une cavité naturelle. Mais ce n’est pas tout  car c’est la première fois que l’on retrouve des empreintes de ce type dans les bassins des causses. Les scientifiques ont baptisé ce sauropode: Occitanopodus  Gandi, du faite que ces traces ont une morphologie inconnue jusqu’ici !   (Le nom dérive de la région occitane et du grec podus : pied ; gandi est en hommage au paléontologiste Georges Gand.)  

 

MAINTENANT VOUS SAVEZ TOUT! IL VOUS RESTE PLUS QU'À VENIR NOUS REJOINDRE POUR DÉCOUVRIR À VOTRE TOUR: "LE MONDE PERDU!"

FASHION TITLE

Fiche technique

GROTTE DE CASTELBOUC

Difficulté : Initiation

  • Période : toute l'année

  • Durée de l'activité : 3 heures dans la grotte

  • Âge minimum : 6 ans

  • Marche aller : 10mn

  • Marche retour : 10mn

  • Matériel à prevoir : Tenue de sport souple; basquet

  • Lieu et heure de RDV : village de Castelbouc

  • Nombre de participants : De 2 à 6 participants maximum

  • Tarif par personne : 40€

speleologie gorge du tarn
tanara aventure spéleologie
speleologie gorges du tarn

Le village de Castelbouc

tanara aventure spéleologie

Le village de Castelbouc  est situé en rive gauche du Tarn, entre Sainte- Enimie et Ispagnac. Il faut traverser la rivière par un pont submersible où l’on aperçoit l’immense porche de la grotte de Castelbouc N°1 d’où sort une résurgence à l’eau clair et fraiche.

Les maisons  sont construites  autour d’un promontoire rocheux sur lequel on peut voir  les ruines du château qui a donné son nom au village.  Expliquons l’étymologie occitane de Castelbouc :   Castel qui veut dire  château et  « banc »  qui veut dire « rocher » et qui devient « bouc »  au fil du temps.

C’est au XII siècle qu’apparaissent les premières traces écrites du Château. Etienne De Castelbouc en est le propriétaire mais il dépend  d’Elie De Montbrun du village voisin. En 1592, en pleine guerre de religion, il est ordonné de détruire le château pour qu’il ne serve pas de refuge aux protestants.

Une petite balade s’impose pour visiter le village à l’ambiance médiévale. Les maisons sont construites  soit en surplomb du Tarn, soit troglodytes (accolées à la falaise calcaire) vous découvrirez aussi, son four à pain, l’ancienne école et les rues étroites et pavées.

PAS DE CHÂTEAU SANS LÉGENDE 

Durant les croisades, tous les hommes du village seraient partis guerroyé. Seul le seigneur reste en ce lieu, le temps passe et l’absence des hommes commence à peser sur la gente féminine. Le  seigneur responsable de sa population aurait  contenté toutes les femmes du village et il en serait mort d'épuisement. A la Nuit tombée on aurait pu voir un nuage en forme de bouc s’élever au-dessus du château…

speleologie gorge du tarn
LA GROTTE DE LA CAZE

SPÉLÉO EN LOZÈRE DANS LA GROTTE DE LA CAZE

DESCRIPTION SPÉLÉOLOGIE : GROTTE DE LA CAZE

La grotte de La Caze est idéale pour un premier parcours de spéléologie. Cette sortie s’adresse à tout public de 7 à 77 ans.

Vous serez équipés d'une combinaison spéléo, de genouillères, d'un baudrier et surtout d'un casque avec éclairage.

Ce parcours souterrain va vous faire découvrir la splendeur du monde minéral, stalagmites, stalactites, fistuleuses, draperies et de multiples autres formations calcaires présentes dans de grandes salles.

Il y a aussi, quelques petits passages étroits pour pimenter la sortie.

 

DÉROULEMENT DE L'ACTIVITÉ SPÉLÉOLOGIE : GROTTE DE LA CAZE

C'est au village de la Malène que votre moniteur vous donnera rendez-vous. Ensuite vous serez transportés vers la cavité pour 5 minutes de route. 

C'est maintenant le moment de s’équiper, combinaison, genouillères, gants, casque et baudrier enfilés, nous pouvons attaquer le chemin d'approche de la grotte de la caze. 

L'entrée s'ouvre aux pieds d'une grande falaise calcaire. Une fois les consignes de sécurité et de progression données, l'exploration peut commencer. 

Une main-courante permet de descendre dans la première salle où les rayons du soleil illuminent les parois. Un petit couloir nous fait pénétrer dans la salle des chauves-souris, quelques passages au milieu des concrétions et nous voilà au petit labyrinthe. Toboggan et passage d'une chatière nous donnent accès à la galerie des gours: bassins d'eau transparente. Au bout de celle-ci, nous découvrons une zone très concrétionnée, pluie de fistuleuses, stalactites, draperies, stalagmites, colonnes aux couleurs allant du blanc au rouge. 

Encore quelques mètres et la grande salle s'ouvrent devant nous 50m de long sur 20 de large et un plafond entre 10 et 15 m, une salle rouge d'argile où trône une magnifique stalactite et sa jumelle la stalagmite. 

Une pose s'impose pour faire l’expérience du noir absolu en éteignant les éclairages. L'obsucrité s’installe et nous voilà plonger dans le monde musical de la grotte. Seules les gouttes d'eau rompent le silence. 

Le retour s'effectue par les mêmes passages qu'à l'aller. L'arrivée dans la première salle baignée dans une douce lumière vous prépare à la sortie. Nous remontons sur les cordes et la vue s'ouvre sur la vallée au-dessus du château de la Caze. 

 

Descente vers le véhicule et retour sur la Malène.

Fiche technique

GROTTE DE LA CAZE

Difficulté : Découverte

  • Période : Toute l'année

  • Durée de l'activité : 2h30

  • Âge minimum : 10 ans

  • Marche aller : 20 minutes

  • Marche retour : 15 minutes

  • Matériel à prevoir : Tenue de sport (pantalon léger ou panta-court), chaussures de sport, bouteille d'eau.

  • Tarif par personne : 40€

tanara aventure spéleologie
speleologie lozere
speleologie gorges du tarn
speleologie gorge du tarn
bottom of page